Contact

« Une foi ; c’est là pour l’homme le nécessaire. Malheur à qui ne croit rien ! On n’est pas inoccupé parce qu’on est absorbé. Il y a le labeur visible, et le labeur invisible. Contempler, c’est labourer ; penser, c’est agir » (Victor Hugo, Les misérables)

Je m’appelle Thibault TURCHET, j’ai 27 ans et suis titulaire du CAPA (diplôme d’avocat) depuis novembre 2015 (EDA Rhône-Alpes). Mes expériences universitaire et professionnelle se concentrent essentiellement sur le droit public / droit de l’environnement.

Je suis actuellement juriste au sein de l’association Zero Waste France, agréée et basée à Paris, et qui travaille sur la gestion des déchets ménagers (promotion d’une société tendant vers la réduction des déchets et du gaspillage).

Je tiens tout particulièrement à partager le savoir juridique, et aider les étudiants, futurs professionnels du droit, à trouver leur voie dans un monde universitaire parfois difficile.

Ayant moi-même fait le choix, très tôt, d’une reconversion professionnelle, n’hésitez donc pas à me contacter, que vous soyez étudiant, jeune pro, une association… ou autre ! Je réponds à tous les mails reçus (choix professionnels, orientations universitaires, etc.). J’ai récemment publié un article pour répondre aux questions les plus fréquentes sur ce sujet.

N’hésitez pas, également, à suggérer toute modification ou un sujet d’article qui vous paraît pertinent, ainsi que toute contradiction que vous souhaiteriez apporter !

Je participe de même régulièrement à des conférences à objet environnemental et/ou juridique: n’hésitez pas à me convier à vos évènements, c’est (presque) toujours avec plaisir 🙂

Vous pouvez m’écrire à l’adresse mail dédiée « alterjure at gmail.com », ou me laisser vos coordonnées par le biais d’un commentaire, ou encore via Twitter: @alterjure

Retrouvez tout mon parcours universitaire et professionnel sur LinkedIn

_______________________________________

Ils en parlent :

-le village de la justice: « les juristes acteurs de l’environnement au Festival Zero Waste »

-le village de la justice : entretien « le blog militant – un atout carrière ?« 

-le village de la justice : article « cop21 – les professionnels du droit se font entendre« 

-le journal « La Montagne »: « Thibault Turchet fait un tour de France du droit pour parler gestion des déchets« 

-Nice Matin – la Caravane du droit a fait escale à la Marigarde

-Le Parisien: « Saint-Escobille se mobilise pour une meilleure gestion des déchets« 

-journal « l’echo » – « la loi existe et la caravane du droit passe » L'écho - la caravane du droit

Thibault Turchet

5 commentaires pour Contact

  1. KIEFFER Josiane dit :

    Bonsoir,
    Je fais partie d’un collectif de 13 associations et syndicats que nous avons appelé » destocamine » : notre site: http://www.destocamine.fr basé à Wittelsheim dans le haut Rhin. Nous nous battons pour que les 44000 tonnes de déchets industriels dangereux de classe 1 et 0 stockés depuis 1999 dans le fond d’une mine de potasse à 600 mètres à Wittelsheim soient sortis et stockés conformément à la législation en vigueur. Ce stockage avait été autorisé pour 30 ans moyennant réversibilité.C’est le seul stockage de classe 1 en Alsace et seul stockage de classe 0 en France. Suite à un improbable incendie en 2002, de déchets soi disant inertes au fond de la mine , incendie qui a duré 2 mois a cause des difficultés pour l’éteindre, la société Stocamine n’a plus fait descendre de déchets. Cet accident a signé l »arrêt de l’exploitation de la potasse.De 2002 à 2010, faute de volonté politique rien ne s’est passé sinon expertises sur expertises faites par le liquidateur désigné, sur nos impôts
    puisque société reprise par l’Etat en 2004 .Le liquidateur préconise la fermeture du site par de coûteuses barrières de bentonite qui ne feront que retarder la pollution(les experts le disent) en laissant ce poison qui polluera tôt ou tard la nappe phréatique du Rhin par remontée de la saumure toxique dans la nappe située au dessus de cette mine qui s’ennoie et se fissure.
    Peut être que ce scandale pourrait vous intéresser? Nous sommes démunis , nos actions ne sont pas entendues par le ministère , seulement une petite avancée pour ordonner le destockage de 93% du seul mercure qui ne représente que 13% des 44000 tonnes, à condition de ne pas mettre en danger les intervenants! Nous pensons que cette petite avancée est annoncée en regard de ce qui se passe à Bure! Une concertation publique s’est tenue de fin 2013 à avril 2014 sous l’égide de la CNDP mais présentée par l’exploitant. Les politiques régionaux et locaux se sont exprimés pour le déstockage total ainsi que 94% des expressions du public et cahiers d’acteur.L’état n’en a pas tenu compte! Nous nous posons la question d’ester en justice mais ne savons pas contre quoi.
    Il y aurait encore tant de choses à en dire, mais je pense cette lecture édifiante fastidieuse pour vous qui découvrez notre combat si singulier.
    Si notre combat vous intéresse, nous sommes à votre disposition pour une rencontre à votre convenance.
    Je vous souhaite le meilleur pour vos combats.
    Bonne lecture.
    Josiane KIEFFER pour Destocamine.

    • thibalu dit :

      Bonjour Madame,
      J’ai pris pris connaissance de votre message. Pouvez-vous me donner vos coordonnées en m’envoyant un mail à l’adresse « alterjure@gmail.com » ? Ce sera plus pratique comme cela !
      Merci de votre intérêt, j’attends vos coordonnées.
      Thibault

  2. Nous avons créé l’association LIENS ALIMENTS TERRE : https://liensalimentsterre.wordpress.com/
    Nous nous posons des questions sur le droit de cueillette dans l’espace public…

  3. regy dit :

    Bonjour,
    je suis conseiller municipal dans la commune de thoury-ferrottes en Seine et Marne
    nouvellement élu je suis membre de la commission environnement crée en 2014.
    Un de mes premiers chevaux de bataille a consisté à faire participer la communauté de communes:Bocage gâtinais ( 5000hab) a un appel à projet TERRITOIRE ZERO GASPILLAGE ZERO DECHETS.
    Mal m’en a pris , le président du syndicat de gestion des ordures ménagères le député Yves JEGOT n’a pas apprécié l’initiative et a contacté mon maire pour lui demander de me démettre de mon poste de délégué siégeant à ce syndicat.
    J’ai eu droit à un conseil municipal à huis clos où on m’a demandé de démissionner ce que j’ai refusé.On m’a remplacé suite à un vote.
    Cependant la commission dont je fais partie a toujours l’intention de réfléchir à des solutions concernant la gestion au niveau communal des déchets compostables et éventuellement à la création d’une plateforme de compostage.

    Pourriez vous nous apporter des éléments de droit concernant cette problématique sachant qu’une rivière traverse notre village?

    Êtes vous au courant d’initiatives similaires?

    Cordialement

    • thibalu dit :

      Bonjour,
      Je vous invite à m’écrire un mail à l’adresse contact indiquée (alterjure@gmail.com), puisque je n’ai pas vos coordonnées via ce commentaire.
      Merci d’avance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s