Contact – Qui suis-je ?

« Une foi ; c’est là pour l’homme le nécessaire. Malheur à qui ne croit rien ! On n’est pas inoccupé parce qu’on est absorbé. Il y a le labeur visible, et le labeur invisible. Contempler, c’est labourer ; penser, c’est agir » (Victor Hugo, Les misérables)

Studio _Thibault Turchet (1)

Je m’appelle Thibault TURCHET, j’ai 29 ans et suis diplômé de l’université Canadienne Western Ontario (UWO – Master 1 en droit public) et Lyon 3 (Master 1 & 2 de droit public des affaires). Je suis avocat de formation (titulaire du CAPA depuis novembre 2015 – EDA Rhône-Alpes). Mes expériences universitaire et professionnelle se concentrent essentiellement sur le droit public, le droit de l’environnement et le droit des déchets.

Depuis septembre 2014, je suis responsable des affaires juridiques au sein de l’association Zero Waste France, créée en 1997 et agréée pour la protection de l’environnement (basée à Paris).

Nous travaillons exclusivement sur la gestion des déchets ménagers, en promouvant la réduction des déchets à la source, la réduction de toutes les formes de gaspillage, et à défaut le compostage / recyclage optimal des déchets par préférence à leur mise en décharge ou incinération. Je travaille ainsi avec les associations locales (recours en justice, formation, animation du réseau), et sur le plaidoyer mis en place au niveau national (commissions ministérielles, parlement, campagnes de mobilisation, etc.).

Depuis 2017, je préside l’association Citizencase, qui facilite l’accès à la justice des associations notamment environnementales, par le financement participatif des recours en justice.

Je tiens tout particulièrement à partager le savoir juridique, le rendre accessible et compréhensible à tous, et à en donner une vision différente, à la fois plus militante (dans le but de mieux protéger l’environnement par la justice) et en même temps plus pragmatique (en remettant les affaires dans leur contexte global, politique et technique). Deux différences importantes comparé aux revues juridiques classiques vieillissantes, et qui ont tendance à faire du « juridico-juridique » autosuffisant. C’est pour cela que j’ai crée le présent blog en 2014, afin de disposer d’une plus grande liberté d’expression et d’un média spécifique pour analyser le droit autrement.

De même, il me tient à cœur d’aider les étudiant.e.s, les futur.e.s professionnel.le.s (du droit), à trouver leur voie dans un monde universitaire parfois difficile à comprendre, au sein duquel il n’est pas toujours aisé de naviguer en particulier pour se faire une idée du monde professionnel, et de ce que l’on veut vraiment faire.

Ayant moi-même fait le choix, relativement tôt, d’une reconversion professionnelle (d’avocat à salarié en association environnementale), n’hésitez pas à me contacter, que vous soyez étudiant, jeune pro, une association… ou autre ! Je réponds à tous les mails reçus, de plus en plus nombreux sur les choix professionnels, les orientations universitaires, etc. J’ai récemment publié un article pour répondre aux questions les plus fréquentes sur ce sujet, peut-être pourra t-il vous aider dans un premier temps. 😉

Je participe de même régulièrement à des conférences à objet environnemental et/ou juridique (non liés à mes activités professionnelles) : n’hésitez pas à me convier à vos évènements si vous le jugez pertinent, c’est toujours avec plaisir que les points de vus peuvent être confrontés et approfondis, tant sur le fond du droit de l’environnement, que sur son élaboration, et l’écologie en général !

Vous pouvez m’écrire à l’adresse mail dédiée « alterjure at gmail.com », ou me laisser vos coordonnées par le biais d’un commentaire, ou encore via Twitter: @alterjure

Retrouvez tout mon parcours universitaire et professionnel sur LinkedIn

_______________________________________

Ils en parlent / interventions :

L’info Durable – les engagés : vidéo

-Les Echos Start, 20 février 2018 : « juriste dans une ONG, j’ai transformé mon militantisme en job »

-intervention au colloque organisé par l’E3M concernant l’aluminium dans la vie quotidienne le 27 novembre 2017 au Sénat, sur « le principe de précaution »

-intervention au colloque organisé par l’Association des juristes en droit de l’environnement, le 12 juin 2017 : « l’autorisation environnementale unique »

-le village de la justice : « les juristes, utiles et nécessaires pour faciliter la transition écologique ?« 

-le village de la justice : « les juristes acteurs de l’environnement au Festival Zero Waste »

-le village de la justice : entretien « le blog militant – un atout carrière ?« 

-le village de la justice : article « cop21 – les professionnels du droit se font entendre« 

-le journal « La Montagne »: « Thibault Turchet fait un tour de France du droit pour parler gestion des déchets« 

-Nice Matin – « la Caravane du droit a fait escale à la Marigarde« 

-Le Parisien: « Saint-Escobille se mobilise pour une meilleure gestion des déchets« 

-journal « L’echo » – « la loi existe et la caravane du droit passe » L'écho - la caravane du droit

Publicités

7 commentaires pour Contact – Qui suis-je ?

  1. KIEFFER Josiane dit :

    Bonsoir,
    Je fais partie d’un collectif de 13 associations et syndicats que nous avons appelé » destocamine » : notre site: http://www.destocamine.fr basé à Wittelsheim dans le haut Rhin. Nous nous battons pour que les 44000 tonnes de déchets industriels dangereux de classe 1 et 0 stockés depuis 1999 dans le fond d’une mine de potasse à 600 mètres à Wittelsheim soient sortis et stockés conformément à la législation en vigueur. Ce stockage avait été autorisé pour 30 ans moyennant réversibilité.C’est le seul stockage de classe 1 en Alsace et seul stockage de classe 0 en France. Suite à un improbable incendie en 2002, de déchets soi disant inertes au fond de la mine , incendie qui a duré 2 mois a cause des difficultés pour l’éteindre, la société Stocamine n’a plus fait descendre de déchets. Cet accident a signé l »arrêt de l’exploitation de la potasse.De 2002 à 2010, faute de volonté politique rien ne s’est passé sinon expertises sur expertises faites par le liquidateur désigné, sur nos impôts
    puisque société reprise par l’Etat en 2004 .Le liquidateur préconise la fermeture du site par de coûteuses barrières de bentonite qui ne feront que retarder la pollution(les experts le disent) en laissant ce poison qui polluera tôt ou tard la nappe phréatique du Rhin par remontée de la saumure toxique dans la nappe située au dessus de cette mine qui s’ennoie et se fissure.
    Peut être que ce scandale pourrait vous intéresser? Nous sommes démunis , nos actions ne sont pas entendues par le ministère , seulement une petite avancée pour ordonner le destockage de 93% du seul mercure qui ne représente que 13% des 44000 tonnes, à condition de ne pas mettre en danger les intervenants! Nous pensons que cette petite avancée est annoncée en regard de ce qui se passe à Bure! Une concertation publique s’est tenue de fin 2013 à avril 2014 sous l’égide de la CNDP mais présentée par l’exploitant. Les politiques régionaux et locaux se sont exprimés pour le déstockage total ainsi que 94% des expressions du public et cahiers d’acteur.L’état n’en a pas tenu compte! Nous nous posons la question d’ester en justice mais ne savons pas contre quoi.
    Il y aurait encore tant de choses à en dire, mais je pense cette lecture édifiante fastidieuse pour vous qui découvrez notre combat si singulier.
    Si notre combat vous intéresse, nous sommes à votre disposition pour une rencontre à votre convenance.
    Je vous souhaite le meilleur pour vos combats.
    Bonne lecture.
    Josiane KIEFFER pour Destocamine.

    • thibalu dit :

      Bonjour Madame,
      J’ai pris pris connaissance de votre message. Pouvez-vous me donner vos coordonnées en m’envoyant un mail à l’adresse « alterjure@gmail.com » ? Ce sera plus pratique comme cela !
      Merci de votre intérêt, j’attends vos coordonnées.
      Thibault

  2. Nous avons créé l’association LIENS ALIMENTS TERRE : https://liensalimentsterre.wordpress.com/
    Nous nous posons des questions sur le droit de cueillette dans l’espace public…

  3. regy dit :

    Bonjour,
    je suis conseiller municipal dans la commune de thoury-ferrottes en Seine et Marne
    nouvellement élu je suis membre de la commission environnement crée en 2014.
    Un de mes premiers chevaux de bataille a consisté à faire participer la communauté de communes:Bocage gâtinais ( 5000hab) a un appel à projet TERRITOIRE ZERO GASPILLAGE ZERO DECHETS.
    Mal m’en a pris , le président du syndicat de gestion des ordures ménagères le député Yves JEGOT n’a pas apprécié l’initiative et a contacté mon maire pour lui demander de me démettre de mon poste de délégué siégeant à ce syndicat.
    J’ai eu droit à un conseil municipal à huis clos où on m’a demandé de démissionner ce que j’ai refusé.On m’a remplacé suite à un vote.
    Cependant la commission dont je fais partie a toujours l’intention de réfléchir à des solutions concernant la gestion au niveau communal des déchets compostables et éventuellement à la création d’une plateforme de compostage.

    Pourriez vous nous apporter des éléments de droit concernant cette problématique sachant qu’une rivière traverse notre village?

    Êtes vous au courant d’initiatives similaires?

    Cordialement

    • thibalu dit :

      Bonjour,
      Je vous invite à m’écrire un mail à l’adresse contact indiquée (alterjure@gmail.com), puisque je n’ai pas vos coordonnées via ce commentaire.
      Merci d’avance

  4. ALEXANDRE dit :

    Bonsoir,
    J’ ai déjà eu l’ occasion de vous écrire au sujet de l’ implantation d’ un site CHIMIREC, tri-transit-stockage et pré-traitement de 30 000 tonnes/an, doublement dans 5 ans, dans une zone inadaptée, à 220 m seulement des habitations du village de Bouvesse Quirieu, mais également à 440m du cimentier Vicat, devenu un co incinérateur depuis l’ autorisation d’ incinérer 240 000 tonnes/an de déchets industriels dangereux, avec des normes de rejets de cheminées datant de 2002 … Ce qui explique certainement l’ augmentation de leucémies, myélomes, lymphomes aux alentours de cette installation classée …
    Si VICAT paye une importante taxe pollution annuelle, 471 630 euros d’ après le compte rendu d’ exploitation de l’ année 2017, malheureusement, les habitants de ce canton ne perçoivent aucune compensation pour la pollution qu’ ils sont obligés de respirer …
    Depuis 10 ans, l’ association  » sans nature pas de futur  » dont je suis la présidente, combat ce supplément de pollution que nos élus, salariés ou inféodés au cimentier, veulent nous imposer !
    Après avoir perdu nos différents recours, nous avons décidé d’ aller en cassation en début d’ année 2018, et avons appris le 28 août 2018, que notre dossier était admis en cassation au Conseil d’ Etat, service Contentieux …
    Aurons nous la chance d’ échapper à ce projet à cet endroit, sachant que les contribuables ont participé au financement d’une immense mais vide zone industrielle classée, bénéficiant d’ un décret d’ utilité publique, spécifiquement créée pour le genre d’ activité de CHIMIREC, à moins de 9 kms, à ARANDON…
    Si je me base sur les travaux de nos avocats parisiens, la demande d’ autorisation était incomplète, incompatibilité de l’ arrêt litigieux de Grenoble avec le S.C.O.T, et 4/5 annulations encourues pour ce dossier …
    Qu’ en pensez vous ?
    Merci de bien vous vouloir me donner votre avis.

    Dans l’ attente, je vous prie d’ agréer mes salutations distinguées

    Mireille ALEXANDRE
    Présidente de l’ association
     » sans nature pas de futur  »
    http://www.sansnaturepasdefutur.fr

  5. ALEXANDRE dit :

    Un dernier détail, CHIMIREC ayant fait appel de sa condamnation de décembre 2013 pour différents faux, trafics d’ huiles polluées aux P.C.B revendues aux cimenteries pour incinération, a eu la chance de bénéficier d’ une baisse des sa peine et de ses amendes !
    Cela est il normal ? peut on penser que CHIMIREC profite d’ une protection politique vu que Mr T.SOLERE , député L.R a été le représentant de cette entreprise au salaire de 12 000 euros/mois ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s